Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 

Où sont les fantômes ? [PV Le crasseux]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Où sont les fantômes ? [PV Le crasseux] Lun 16 Mar - 13:44

Aucun bruit, aucun humain, rien. La ville fantôme porte bien son nom apparemment. Toutes les habitations présentent ici, portent les marques de la guerre. Je n’ai pas participé à cette bataille, c’était bien avant que je commence à être apte au combat. Les dégâts causés dans ces lieux ne sont pas de la responsabilité des Newals. Si cette ville n’est plus considérée comme attractive, les Survals sont les seuls responsables. Je laisse apparaitre un soupire en réalisant que je n’ai rien à faire ici. Pourquoi suis-je venue ici sérieusement ? Pour voir toutes ces ruines à perte de vue ? Pour voir par moi-même que plus personne ne séjourne ici ? Tant de questions qui n’auront sûrement jamais de réponses. La seule chose que je peux affirmer, c’est que je suis ici et peu importe la raison.

Grimpant sur le toit d’une maison, ou du moins ce qu’il en reste, je m’assois sans un mot, plongeant mon regard dans l’horizon. C’est désert, morbide, calme et immense. Je me demande combien de temps ça a pris aux Survals pour détruire toute cette ville, et surtout, combien de victimes il y a eu… Pourquoi le nombre de morts m’intéresse-t-il ? Aurais-je de la peine pour les personnes mortes pendant le drame qu’il y a eu ici ? Non, je n’ai de pitié pour personne, je ne ressens rien, je ne suis qu’une arme. « Les sentiments ne te feront que souffrir, tu ne dois rien ressentir pour survivre… », je ne n’oublierai jamais ces mots, cette phrase prononcée par l’homme à la blouse blanche, cette mise en garde dont  je n’ai pas tardé à comprendre le sens.

M’allongeant sur le toit en perdant mes yeux dans le ciel, je savais très bien que je n’allais pas tarder à m’endormir, même si on était en plein milieux de l’après-midi, mais je savais aussi que si mes yeux se fermaient, cette image reviendrait. Ce cauchemar qui hante mon esprit depuis ce fameux accident. Cette vision de moi tétanisée, incapable de faire quoique ce soit pour lui venir en aide, à lui, à mon collègue.

_________________
avatar
Newal
Newal
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 40
Hanis : 704
Date d'inscription : 04/03/2015
Age : 21
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où sont les fantômes ? [PV Le crasseux] Lun 16 Mar - 21:36



UNRAVEL


MDR G EDIT LE MOVAI RP DU KOU LA PREMIAIR REPONCE EXYST PU

Je suis un boulet putain ...

Codage fait par Corpse²
avatar
Surval
Surval
Voir le profil de l'utilisateur http://a-hani-rpg.forumactif.org/
Messages : 79
Hanis : 333
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 21
Localisation : Dans une ruelle
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où sont les fantômes ? [PV Le crasseux] Mar 17 Mar - 14:11

Je connaissais ce champ de bataille. Je connaissais également les gens présents, que ce soit mes adversaires ou mes alliés. Je savais ce qui allait se passer puisque cette scène fait  partie quotidienne de mes nuits. Je redoute la nuit comme je redoute mes sentiments. J’ai peur de fermer les yeux et de revoir ces images tâchées par le sang et les regrets. Je suis pitoyable, je sais qu’il va mourir mais je ne peux rien faire. La fin pour lui et proche et… Quelque chose venait de heurter ma joue droite, provoquant alors un réveil immédiat. Qu’est-ce que…

- Qui es-tu ? Tu travailles pour Ouroboros ? Que fais-tu ici ?

Ouroboros ? Ce n’était pas la première fois que j’entendais ce nom, mais j’ignorais totalement ce qu’il pouvait signifier. Il fallait dire que je ne parlais pratiquement jamais à personne, préférant la solitude à la foule.

- Pourquoi es-tu ici, que viens-tu faire dans cette zone désertique ?

J’essayais de me concentrer pour trouver d’où venait cette voix dont le visage m’était totalement inconnu. Derrière le mur de la maison, il se cache là-bas. Restant perchée sur mon toit, je pris à mon tour la parole pour répondre d’un ton froid à cet inconnu.

-Pourquoi déclinerais-je mon identité à quelqu’un qui n’ose même pas montrer son visage ?

Je n’ai pas pour habitude de faire tomber un de mes masques en première alors s’il veut vraiment savoir qui je suis, il devra se présenter d’abord.

-Et puis, ma raison de ma venue ici ne me concerne que moi.

En réalité, je ne savais pas moi-même pourquoi j’étais là. Je me promenais simplement et mes pas m’avait menée jusqu’ici. Pourquoi cet endroit ? Je ne comprenais pas vraiment puisqu’il n’y avait que des ruines à observer. Qui sait, peut-être que je devais rencontrer ce type ?

-Tu dois être un Surval ou un Newal, n’est-ce pas ?

Je ne vois pas ce que viendrait faire un humain parmi toutes ces maisons détruites. Il n’y a qu’un Newal ou un Surval qui pouvait avoir l’idée de venir se balader dans un lieu comme celui-ci. Ignorant tout d’Ouroboros, je ne pouvais pas imaginer qu’eux aussi pouvaient avoir l’idée de venir dans cette ville fantôme. Même en étant persuadée que l’individu derrière possède un don, je ne ressens rien de particulier. Ni de la peur, ni de l’excitation, ni de la compassion, ni de la haine, rien.

_________________
avatar
Newal
Newal
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 40
Hanis : 704
Date d'inscription : 04/03/2015
Age : 21
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où sont les fantômes ? [PV Le crasseux] Ven 20 Mar - 23:26



UNRAVEL


Le temps devenait grisâtre, la température glaciale. La jeune femme ne semblait pas vouloir répondre concrètement à tes questions. C'est vrai que tu venais de la sortir de son rêve. Elle te répondit tout de même d'un ton plutôt froid.

- Pourquoi déclinerais-je mon identité à quelqu'un qui n'ose même pas montrer son visage ?

C'est vrai qu'elle n'avait pas tort, c'était plutôt lâche d'interroger une personne alors que tu étais caché. Mais par mesure de précaution, tu enfilas tout de même ton masque avant de sortir de ta cachette. Tu enjambas les quelques débris, manquant de te péter la gueule, pour finalement te montrer. Tu balayas tout de même la zone d'un rapide coup d'œil pour t'assurer qu'il n'y avait aucun piège. Tu devenais de plus en plus parano avec ces taré d'Ouroboros dans le coin. Tu te méfiais de tout le monde.

-Et puis, ma raison de ma venue ici ne me concerne que moi.

- Ouais... Ce n'est pas faux. Désolé, mais je n'ai pas l'habitude de croiser du monde ici.

En effet, les nombreuses fois où tu étais venu dans cette zone, tu n'avais croisé personne, à part divers animaux sauvages. Qui voudrais venir dans une zone pareille de toute façon

- Tu dois être un Surval ou un Newal, n'est-ce pas ?

- Surval ? Newal ? Quelles différences ? Nous sommes les ratés de ce monde.

Tu ne savais même pas ce que tu étais. Comment tu pouvais te qualifier. Il n'y avait que « eux » et « vous ». Deux camps à se chasser mutuellement. BREF, tu ne savais toujours rien sur ton interlocuteur. Que venais faire cette jeune femme ici. Ça te paressait louche tout de même. Déjà que c'était un désert humain, alors comment une femme pouvait être atterrie ici ?

- Tu es nouvelle dans ce « monde » ? Tu es perdue ?

Tu avais l'habitude de trouver de nouvelles personnes comme toi. Tu les accueillais dans ton café, voulant les cachés des gens « normaux ». La plupart des Newals n'avaient nul part ou aller après avoir été utilisé comme cobayes. Tu voulais les sauver de leur triste sort. Alors si cette femme en était une, il fallait que tu l'aides. Enfin, encore faudrait-il qu'elle ait besoin de ton aide. Elle ne semblait pas être si faible. Pas de caractère en tout cas.

- Je peux t'aider. Enfin.. si tu le désire. Si tu n'as nulle part ou aller.


Codage fait par Corpse²
avatar
Surval
Surval
Voir le profil de l'utilisateur http://a-hani-rpg.forumactif.org/
Messages : 79
Hanis : 333
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 21
Localisation : Dans une ruelle
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où sont les fantômes ? [PV Le crasseux] Lun 23 Mar - 0:49

- Surval ? Newal ? Quelles différences ? Nous sommes les ratés de ce monde.

Les ratés de ce monde ? C’était donc comme ça que l’inconnu nous voyait, nous, les humains transformés en armes. Il n’avait pas tort dans un sens. Ceux ayant un don sont constamment mis à l’écart de la société, on nous craint, on nous traque, notre vie se résume à tuer.

- Tu es nouvelle dans ce « monde » ? Tu es perdue ?

Moi ? Perdue ? Comment pourrais-je l’être alors que je ne sais pas quoi chercher ? Je n’avais aucun but dans la vie, je laissais simplement mes pas me guider sans poser de question.

- Je peux t'aider. Enfin.. si tu le désire. Si tu n'as nulle part ou aller.

M’aider ? Mais m’aider à quoi ? Il avait raison sur le fait que je n’avais nulle part où aller, mais je ne cherchais pas spécialement d’endroit où aller. J’étais semblable à un fantôme, errant sans aucun but précis, ma vie n’avait pas vraiment de sens au final.

-Je ne suis pas nouvelle dans ce « monde », non. Simplement, je n’ai rien à accomplir, je cherche rien non plus, je suis juste là.

Comme d’habitude, je parlais sans aucun ressentit en particulier. Ma voix était froide, c’est tout. Je pense que je suis perdue, oui, mais je ne sais pas où aller, ni quoi faire. Toute ma vie je n’ai fait que suivre des ordres alors sans eux, je ne fais rien de particulier.

-Quelle est ta raison de vivre inconnu ?

Lui aussi était une arme, alors ça m’intéressait de savoir son but dans la vie. En avait-il un ou était-il comme moi ?

-Arrives-tu à ressentir la tristesse, la joie et tous les autres sentiments ?


Moi, je les avais déjà ressentis mais je n’en voulais plus. Serait-ce à cause de ça que je n’arrive pas à voir le chemin de ma vie ? Fallait-il ressentir à nouveau pour trouver un but à sa vie ? Non, je ne veux plus les ressentir, ils me font peur, ils me font mal, je n’en veux pas. Ma tête me faisait mal et j’essayais d’apaiser la douleur en appuyant légèrement mes mains dessus, en vain. Mes souvenirs commençait à jaillir de nouveau, je pouvais ressentir cette douleur dans mon cœur, la douleur de vor périr devant mes yeux ce collègue. Je l’ai laissé mourir, je ne suis qu’une bonne à rien. Mais qu’est-ce que… ? Quelque chose d’humide ruisselait le long de mes joues. De la pluie ? Non, impossible que ce soit ça ! Des larmes ? Mais pourquoi ?

-Laisse-moi et va-t’en !

Je me retourne pour seulement montrer mon dos au jeune garçon. Recroquevillée sur moi-même, je revois les images défilées dans ma tête. J’ai peur, je tremble, je ne veux plus de cette douleur. Je fermais les yeux, j’essayais tant bien que mal à me calmer. Pourquoi mes sentiments devaient-ils revenir à ce moment ? Laissez-moi ! Je ne suis qu’une arme, je n’ai pas besoin de vous !

_________________
avatar
Newal
Newal
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 40
Hanis : 704
Date d'inscription : 04/03/2015
Age : 21
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où sont les fantômes ? [PV Le crasseux] Mer 8 Avr - 18:29



UNRAVEL


- Je ne suis pas nouvelle dans ce « monde », non. Simplement, je n'ai rien à accomplir, je cherche rien non plus, je suis juste là.

Juste là hein ? Sa réponse ne t'étonnait même pas. Tu l'avais dit par toi-même, vous n'étiez rien. Les scientifiques qui vous ont transformés, vous avait en même temps, tout pris. Vous n'aviez plus rien.

-Quelle est ta raison de vivre inconnu ?

Ma raison de vivre ...

La demoiselle n'avait pas tort. Pourquoi tu restais bloquer dans ce monde ? Tu pouvais te libérer de ce lieu sordide, ou seul les plus forts peuvent vivre correctement. Mais... Non. Il te restait des choses à accomplir. Tu enlevas ton masque avant de lui répondre :

J'ai des clients. Je ne peux pas les laisser seuls. Ils ont besoin de mes cafés. Et ceux de notre espèce. Je ne peux pas non plus les laisser à leur triste sort. Je dois changer les choses, même si je dois être seul. Et je veux me souvenir de ma vie. De ce que j'ai pu vivre.

Changer les choses ? Tu étais quand même bien sûr de toi. Sûr ? Où était-ce de la naïveté ? Et tu pensais vraiment que tu allais pouvoir un jour recouvrer tes souvenirs ?

- Arrives-tu à ressentir la tristesse, la joie et tous les autres sentiments ?

Non. Je ne sais plus ce que c'est. Rire. Pleurer. Être joyeux ou triste. Tout m'a été pris. Mais je m'en fiche. J'ai des connaissances... Une connaissance qui m'apprend ce que c'est. Même si, au final, je ne les ressens pas, j'en ai tout de même une représentation.

La jeune femme semblait souffrir. Votre petite discussion devenait peut-être trop longue et douloureuse pour elle. Elle t'avait dit qu'elle avait tout perdu il y a un moment aussi ? Peut-être qu'elle n'était pas encore habituée à ne plus rien ressentir. Enfin, qu'est-ce qui est le plus triste dans l'histoire ? Souffrir à cause de ces sentiments perdus, ou être comme toi, ne plus savoir ce que sont des sentiments.

-Laisse-moi et va-t'en !

La femme était en larmes. Elle semblait avoir un passé douloureux. Elle te fit presque de la peine. Enfin de la peine... Sais-tu encore ce que c'est ? Tu t'avanças vers elle, avant de déposer ta veste sur ses épaules.

- Il va commencer à faire froid. Tu devrais rentrer chez toi.

Tu te retournas et partie, avant de t'arrêter quelques mètres plus loin.

On est des ratés. Les erreurs de ce monde. Mais ce n'est pas pour autant qu'on doit renoncer à tout ce qu'on avait. Je ne peux pas t'aider. Mais je t'envie. Toi au moins, tu as toujours tous tes souvenirs. Lêve toi, et marche. Tu n'as rien de mieux à faire, pas vrai ?

Tu repris ton chemin vers la ville.


Codage fait par Corpse²
avatar
Surval
Surval
Voir le profil de l'utilisateur http://a-hani-rpg.forumactif.org/
Messages : 79
Hanis : 333
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 21
Localisation : Dans une ruelle
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où sont les fantômes ? [PV Le crasseux] Dim 19 Avr - 15:31

Il ne se souvenait pas de son passé, il n’était qu’arme, tout comme moi. Mais lui, il savait à quoi servait sa vie, il voulait nous aider, nous, les armes. Nous sauver de quoi ? De notre triste sort ? Sommes-nous des choses à plaindre ? Le jeune homme avait pitié de nous, de lui ? Et pourquoi voulait-il retrouver ses souvenirs et ses ressentis d’autrefois ? Je ne comprenais rien à rien, ce personnage était vraiment contradictoire. Après m’avoir dit qu’il voulait retrouver ses souvenirs ainsi que ses sentiments, il finit par dire qu’il s’en fiche d’en avoir été séparé. Tout se mélangeait dans ma tête et c’est là que mon cauchemar revint à la surface. Mes larmes ne semblaient pas vouloir s’arrêter, des tambours commençaient une symphonie interminable dans ma tête, mon cœur se serrait et j’avais mal, je me haïssais pour ce qu’il s’était passé autrefois. Je n’étais qu’une lâche, une peureuse, une fuyarde… Une chaleur inconnue vint soudainement réchauffer mon petit corps tremblant.

- Il va commencer à faire froid. Tu devrais rentrer chez toi.

Mes tremblements cessèrent alors que je séchais les larmes encombrant mes yeux avec mes mains. Je n’étais pas frileuse, je n’avais pas besoin de cette veste, mais là, je voulais la garder. J’avais l’impression que si je l’enlevais, mes souvenirs viendraient de nouveau envahir ma tête.

-On est des ratés. Les erreurs de ce monde. Mais ce n'est pas pour autant qu'on doit renoncer à tout ce qu'on avait. Je ne peux pas t'aider. Mais je t'envie. Toi au moins, tu as toujours tous tes souvenirs. Lêve toi, et marche. Tu n'as rien de mieux à faire, pas vrai ?

Mon regard revint se poser sur l’inconnu qui s’était éloigné à quelques mètres. Nous étions des ratés ? Mais pourquoi avoir créé des ratés ? Les humains ne cherchaient-ils pas la perfection ? Les livres que j’avais pu lire m’avait mené à cette hypothèse. Mais encore une fois, je ne connaissais pas la vérité et les livres restaient des livres, un monde de papier et de lignes noires. Je laisse échapper un soupire avant de me relever et de retrouver mon visage habituel, neutre, ne reflétant aucune émotion. Difficile à croire que j’étais totalement déboussolée il n’y a même pas 2 minutes.

-Mes souvenirs commencent à ma naissance en tant qu’arme, ma vie d’avant n’a jamais existé…

Je ne me souvenais pas de mes parents, de leur nom, de leur visage, de la maison dans laquelle j’avais pu habiter. Ma vie en tant qu’arme est la seule que j’ai eue et je n’arrive pas à éprouver de la tristesse à ce sujet puisqu’aucun souvenir de ma vie humaine n’est visible. Si j’ai été humaine à une époque, je ne le suis plus désormais. Je ne suis qu’une arme rangée dans son étui, les sentiments ne me serviront à rien. Alix, quand arrêteras-tu de fuir ? Suivant les pas de du jeune homme, je me décidai enfin à enlever sa veste pour la lui rendre.

-Le froid ne m’atteint pas, je n’ai donc pas besoin de ça.

« Les sentiments ne te feront que souffrir, tu ne dois rien ressentir pour survivre… »… Survivre ? Mais pour quoi faire ? Tiens, je n’ai pas du boulot aujourd’hui ?

-Je dois te laisser, si je n’arrive pas à l’heure, je ne vais pas pouvoir gagner des sous pour payer les croquettes du chiot !

Il ne devait pas comprendre grand-chose à mon charabia, mais qu’importe. Courant en direction de la ville, je lève ma main à l’inconnu en guise d’un au revoir, criant une dernière petite avant de poursuivre ma route en trombe.

-Alix, je m’appelle Alix !

Quelque chose me dit que je le recroiserai, il a l’air déterminé à faire changer les choses et ça m’intrigue.

_________________
avatar
Newal
Newal
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 40
Hanis : 704
Date d'inscription : 04/03/2015
Age : 21
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Où sont les fantômes ? [PV Le crasseux]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Où sont les fantômes ? [PV Le crasseux]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ✡ Les monstres sont réels, les fantômes le sont aussi, ils vivent à l'intérieur de nous. Et parfois... Ils gagnent (micah)
» [Mission de rang S] La ville fantôme (PV: Iwasaki Nami)
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~ Poubelle ~ :: ~ Archives ~ :: RPs-