Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 

On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes • • Cassiopée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes • • Cassiopée Lun 23 Fév - 15:31



J'm'appelle CASSIOPÉE PERSÉPHONE ASHFORD, mais pour toi chéri ce sera uniquement CASSIO J'ai 17 ANS, mais que j'sois ou non ton aînée, tu me dois le respect c'est comme ça qu'ça marche. J'suis un CHASSEUR DE TÊTE D'OUROBOROS mais de toute façon on s'en branle puisqu'aujourd’hui j'fais partie des SURVALS & mon pouvoir est LE CONTRÔLE DES OMBRES en plus, si ça c'est pas la classe. Méfie toi j'ai plein de PENSÉES NÉGATIVES mais au fond ça se supporte, t'en fais pas. Puis bon, j'suis FOLLE DE THRALL & j'ai un  CÔTÉ MATERNEL aussi, ça compense. Je ne suis pas intéressée par LES AUTRES HOMMES, alors évite de tenter ta chance. Sinon j'aime beaucoup LES CHOCOLATS CHAUDS & LES BEIGNETS, mais j'aime pas OUROBOROS, et par dessus tout, JE ME DÉTESTE, c'est contradictoire hein ?


✵ QUELQUE CHOSE VIENT DE S’ÉTEINDRE AU FOND DE MOI. PEUT-ÊTRE PARCE QUE LE MONDE CHANGE TROP, OU C'EST MOI ALORS? QUI SUBIT LES RAVAGES DE SES ÉMOTIONS LONGUEMENT ENFOUIES ET REFOULÉES.
darkness in my hearts

Ce pouvoir plonge à chaque utilisation son cœur de plus en plus dans l'ombre... Quelle ironie. Néanmoins, c'est un don bien pratique, si toutefois une ombre est visible. En effet, Cassiopée peut se camoufler dans une ombre, durant une dizaine de minutes, ni plus, ni moins. Cela est donc bien pratique pour tout ce qui touche à l'espionnage, et pour dénicher ces cibles. Cette capacité se divise en deux moyens, l'un consistant à se fondre dans l'ombre de ces cibles, et donc de pouvoir se déplacer d'ombre en ombre. L'autre, est un peu plus complexe d'utilisation. En effet, sa conscience quitte son corps, afin d'observer ce qui l'entoure. Pendant ce laps de temps, son corps est comme mort. En outre, notre amie peut matérialiser des formes - vivantes ou non, à partir de l'ombre de ses victimes. Celle-ci utilise des armes – le plus souvent une faux, ou des petites créatures, récoltant des informations pour elle. La brunette peut même prendre possession de leur "corps" puisque ces derniers sont constitués majoritairement d'ombre. Elle a des yeux partout, la gamine. Notre amie prend même possession de l'ombre de Thrall parfois. Bah quoi ? On ne sait jamais ! Enfin, ces êtres des ténèbres sont dénués de tous sentiments, et disparaissent généralement vingt minutes après leur conception. En outre, ils ne servent qu'à l'espionnage, ils seraient bien trop fragiles pour se battre. Cassiopée ne peut qu'en invoquer deux par jours, autant dire qu'elle ne les utilise qu'en cas de nécessité. Enfin, si l'adolescente y consacre l'énergie nécessaire, celle-ci pourra invoquer une grande ombre, qui elle pourra se battre. Mais, c'est vraiment en dernier recours. Enfin, le dernier de ces atouts est assurément le plus dangereux. Si un petit pic, matérialisé à partir de son ombre entre en contact l'ombre de son ennemi, ce dernier aura aussitôt une plaie à l'endroit qui a été touché. Bon, c'est bien pratique tout cela, diriez-vous, mais bon, dans un endroit sombre, le don de la nymphette ne servira plus à grand-chose.



a little girl always search the full moon

Cassiopée, elle est mignonne, juste mignonne. Elle n’est pas belle, parce qu’elle n’est pas une femme. Les vêtements moulants, les talons hauts ou les chemisiers ne sont clairement pas pour elle. Des fringues, la demoiselle n’en trouve qu’au rayon enfant, et encore. Il lui est difficile d’habiller sa petite taille. En effet, cette dernière oscille le mètre quarante, il lui est donc difficile de se vêtir comme une vraie femme. En outre,  son poids plume n’arrange pas les choses. La taille de la blondinette est plutôt fine, et sa poitrine est à peine développée. . Et ça, c'est l'un de ses plus grands complexes. Cependant, ce n'est pas la seule chose qui complexe la jouvencelle : son petit bonnet B, ainsi que ses cicatrices, dont une sur son flanc droit, et l'autre sous le sein gauche. Cela fait déjà pas mal de défauts.  Du coup, Cassiopée porte souvent un vieil uniforme, ayant appartenu à l’une de ses défuntes camarades.  Elle le porte de manière un peu débrayée. En effet, celle-ci ne rentre pas sa chemise dans sa jupe. Une erreur de goût ? Son style vestimentaire est un peu négligé, mais son visage poupin arrange les choses, non ?

Tient, parlons-en de son visage enfantin. Déjà, Cassiopée, c’est le parfait stéréotype allemand – sans compter la taille. Une longue chevelure blonde – comme les blés, qui danse avec grâce dans son dos, et de jolis yeux bleutés, qui restent un océan glacial et de mystère. Au moins, malgré son apparence juvénile, on lui a accordé de beaux yeux. La Surval maquille d’ailleurs chaque jour ses iris, dans l’espoir de se vieillir un peu. Un trait de crayon sur le dessous des yeux, parfois accompagné d’un trait d’eye-liner sur le dessus. Ses longs cils sont relevés grâce à du mascara, tandis que ses fines lèvres sont couvertes de gloss. Elle est bien mignonne Cassiopée, elle ressemble plus à une poupée ainsi, avec son teint blême, sans imperfections  – c’est là tout l’avantage de ne pas grandir. Mais son teint blême, elle ne l’aime pas. On est en Californie merde. Pourquoi elle ne bronze pas ?! Il n'y a que ses pommettes qui se teintent d'un léger rose, quand le mauvais temps se fait sentir, ou quand celle-ci se décide à mettre du fard à joues tout simplement.

Enfin, en dehors de son vieil uniforme, Cassiopée ne porte que des couleurs sombres, contrastant avec sa peau blanchâtre, et ne quitte jamais le bracelet que Thrall lui a offert. La damoiselle porte rarement des jeans, trouvant cela trop inconfortable... Seules les jupes et les robes peuvent habiller aisément sa féminité, puisqu'elles laissent une vue sur les fines jambes de la demoiselle.  L'adolescente prend soin d'elle, même si celle-ci n'est pas du tout féminine. Notre amie se lisse les cheveux tous les matins, et varie les coiffures. En outre, cette dernière utilise aussi quelques produits de beauté, dont certains dans l'espoir de cacher ses cicatrices si déplaisantes.

melody of soul

Cassiopée, elle observe le monde silencieusement. La jouvencelle examine le moindre de ses changements, l'analyse. La jeune femme note tout sur un petit cahier, qu'elle garde toujours dans sa veste. Ses impressions, ses sentiments, elle les note également. La demoiselle veut observer ses propres évolutions pour elle-même. Et, depuis toutes ses années, son caractère a bien changé.

Cassiopée, c'est une damoiselle sentimentale. La nymphette est sensible. Il lui en faut peu pour s'émouvoir. Un livre ou une musique triste, et la blondinette peut éclater en sanglots. Certaines personnes peuvent trouver cela stupide, d'autres pensent que cela fait son charme, lui procure une certaine beauté, une petite étincelle. En outre, le visage de la donzelle est plutôt expressif, ses sentiments se lisent relativement facilement. Dans son sourire étincelant, ses yeux brillants, ses mimiques... Tout cela est une partie d'elle, une partie de son charme. La jeune femme a l’étincelle de la vie, aussi surprenant que cela puisse paraître. Cassiopée, elle est énergique, malgré sa faible condition physique. Elle court tout le temps, elle est toujours pressée, comme si le temps allait lui manquer, ironie du sort.

L’empathie, c'est l'un des traits de caractère les plus marqués de l'enseignante. Elle compatit facilement au malheur des autres. En outre, cette dernière fait toujours tout son possible pour les aider, leur remonter le moral. Mais, notre amie a tendance à s’émouvoir d’un rien. Cassiopée... Trace tout de même une limite entre la réalité et le parallèle.

Cependant, la blondinette s'attache difficilement aux autres. Elle a beau paraître souriante et extravertie, celle-ci trace tout de même une distance entre sa personne et ses proches. C'est comme ça, c'est une façade, pour ne plus souffrir. Parce quoiqu'il arrive, ils partiront avant elle. Il n'y qu'avec Thrall  que celle-ci arrive à ne pas paraître distante, c'est son amoureux après tout. Parfois, notre amie espère qu’Ouroboros va vraiment le sauver. Mais, ce n'est qu'un mensonge, non ?

Sinon, que dire de plus ? Cassiopée est parfois un peu dans la lune, perdue dans ses pensées philosophiques. La damoiselle aime beaucoup chercher des réponses à des questions existentielles. De plus, la blonde n'est pas totalement naïve, mais elle croit parfois un peu trop facilement aux mensonges de ses compagnons. Oh, ton cochon d'inde est mort ? Oh non, pauvre chou... Vient faire un câlin. Stupide empathie.

La musique, c'est une seconde passion pour notre amie. Le violon est son instrument préféré, celle-ci en joue, pas aussi bien qu'elle le voudrait, mais elle se débrouille. Cependant, jamais personne n'entendra le son de son instrument.

Mais c'est la Cassiopée d'avant, celle qui ne s'était pas laissée tomber dans les abysses, celle qui n'avait pas laissé son cœur s'engouffrer dans les ténèbres. Elle existe toujours, la gentille Cassiopée, mais il faut la réveiller. Il faut vite la sauver d'Ouroboros, afin que les expériences qu'ils exercent sur elle ne la fassent pas changer radicalement.

La donzelle chute dans sa propre tristesse, elle ne sait plus quoi faire pour s’en sortir, ni pour comprendre tant ses émotions que sa personne. L’évolution de ses sentiments a été bien trop rapide pour que celle-ci puisse réagir. Cassiopée est totalement perdue, cette dernière est tombée tellement bas qu’elle ne sait même plus qui elle est réellement.  Alors, la blonde reste murée dans  sa souffrance, la cachant à tout prix des yeux de son entourage. Toutefois, sa manière de penser et de parler met immédiatement la puce à l’oreille.  Parfois, la nymphette a du mal à se comporter comme auparavant. Si bien qu’une impression de disparaître, d’être aspirée dans un gouffre sans fin lui a traversé l’esprit.

C’est le fait d’avoir perdu cette liberté, pour laquelle la jouvencelle avait tant luté, qui l’a mise dans cet état-là. C’est parce qu’Ouroboros lui a coupé les ailes à nouveau. La jeune femme est redevenue ce pantin qu’elle détestait être. En outre, celle-ci est également redevenue un sujet d’expérimentation. Celui de Llarg, l’homme qu’elle méprise et hait du plus profond de son être. Et tout, toutes ses petites choses ont un négatif sur l’adolescente. Cette dernière se hait encore plus, son dégoût ne fait qu’augmenter chaque jour de plus en plus. Elle ne veut tout simplement plus changer, c’est une chose qu’elle réfute. Sa plus grande peur est de se faire dévorer par le flot de ses émotions, de ne plus être celle que Thrall aimait tant.

Néanmoins, Cassiopée a ses piliers, ceux sans qui elle ne pourrait point vivre. Comme on s'en doute, le premier – et plus important, est évidemment Thrall. Son ami et amour d'enfance. Bien qu'il soit également une cause de sa souffrance. L'autre est Hiruyio, son fils adoptif. Son côté sanguinaire, qui a tendance à apparaître souvent ces temps-ci ne peut s'endormir qu'uniquement par leur aide. De base, la nymphette n'était pas quelqu'un de violent, de sadique, ou de sanguinaire. Mais, ses émotions parfois trop intenses lui font perdre la tête. Dans ce cas, ses opinions peuvent vite varier. Alors qu'elle détestait jusqu'à présent voir couler du sang, le monstre qui sommeille en son sein peut très bien apprécier ce liquide écarlate. Et à chaque fois, notre amie s'en veut. Elle ne sait plus quoi faire pour ne pas perdre pied.

Malgré ces défauts, l’adolescente a un côté maternel plutôt développé, en plus de son empathie. Mais, celle-ci reste tout de même maladroite. De plus, la blondinette a beau être émotive, elle a tout de même du mal à exprimer ses sentiments convenablement. En outre, elle a la fâcheuse habitude de toujours dire ce qu’il lui passe par la tête, bien que cette dernière le regrette souvent par la suite. C’est l’une des raisons pour lesquelles la blonde essaye d’instaurer une distance entre elle et ses proches. Pour ne pas les blesser. Bien qu’au fond, la nymphette s’inquiète énormément pour eux, elle ne supporte pas que l’on fasse du mal à un individu, même s’ils n’ont aucun lien affectif. Et cela, particulièrement envers une personne « faible », comme un enfant par exemple. Si quelqu’un se montre violent envers eux, la Survals fera tout son possible pour les protéger, même si elle doit se faire détester afin d’y parvenir. Même si Cassiopée peut parfois paraître étrange, ou cruelle, la californienne n’a pas mauvais fond.  C’est probablement l’image qu’elle essaye de renvoyer. Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux apparences,  et à la première impression.

✵ JUST A SWEET DREAM. THE TWO LITTLE CHILDREN'S PROMISE SOUNDS LIKE AN ECHO; BUT THE TIME AND YOUR FAULT SLOWLY DELETED IT. WHERE ARE YOU NOW ? POOR DUMMY.
chapter one : a broken future

Le ciel. Comme tu l'as vu évoluer, changer. Un peu comme toi. Enfin toi, t'as changé mentalement, pas physiquement. T'es bloquée dans un corps d'adolescente, dans un corps frêle. Tu te détestes, tu détestes ce corps fragile. Tu en as vu des étoiles tomber, tandis que d'autres naissaient. Toutefois, ces étoiles, elles sont toujours tombées avant toi, Ô Cassiopée, pauvre Cassiopée. Tu es née d'une famille modeste, en Californie. Ils n'avaient pas énormément d'argent, mais tu étais tout de même heureuse. Tu n'eus pas une enfance difficile, malgré le contexte actuel du pays. Des parents aimants, qui subvenaient correctement à tes besoins. Inutile de se plaindre donc. Tu avais six frères, qui s'occupaient beaucoup de toi. Vous étiez très proches.

Tu aurais pu continuer d'avoir une enfance heureuse, si tes parents n'avaient pas été tués lors de cette stupide guerre civile. Ils collaboraient apparemment avec l'ennemi. L'armée décida alors d'exterminer toute ta famille. Néanmoins, ce jour-là, tu n'étais pas chez toi. Ta vie fut donc épargnée. Le choc psychologique que tu as subi en découvrant les cadavres de tes géniteurs est sûrement l'une des causes de mal-être aujourd'hui. Le nom des Ashford était sali. Dans ton orphelinat, personne ne te parlait, personne voulait t'adopter. Tu étais une traite aussi visiblement, et beaucoup trop vieille accessoirement. Malgré ton jeune âge, tu t'interrogeas sur ton avenir. Tu serais peut-être mieux ailleurs, ô Cassiopée, pauvre Cassiopée.

Tu te retrouvas alors à la rue, à l'aube de tes sept ans. Tu n'avais pas l'intention de te battre pour survivre, tu n'en avais plus la force. Tu te laissas donc mourir dans une ruelle, pensant rejoindre ceux qui t'avaient donné la vie. Cependant, alors que tu étais au plus mal, un gamin, qui semblait comme toi, vivre dans les rues, te sauva la vie. Au début, tu te comportas froidement avec lui, tu lui en voulais. Il t'avait sauvé, alors que tu souhaitais rejoindre tes géniteurs. Mais, finalement, le temps atténua les choses, et vous permit de découvrir ce qu'était l'amour. Vos sentiments évoluèrent vers quelque chose de beaucoup plus doux, de plus sucré. La vie te sembla moins cruelle.

Alors que tu pensais enfin pouvoir connaître le bonheur, vous fûtes enlevés par un savant. Malgré votre détermination, ce dernier vous sépara. Llarg... Qu'est-ce que tu pouvais le haïr désormais. Tu le détestais déjà auparavant pour t'avoir séparé de Thrall. Mais maintenant qu'il lui a volé ses sentiments, c'est encore pire. Tu n'eus même pas le temps de t'apitoyer sur ton sort, puisque l'assistante du scientifique te vola tes sentiments, afin de t'octroyer un pouvoir. Ces derniers le trouvèrent d'ailleurs intéressant, en raison de son usage variable. Durant plusieurs années, tu exécutas aveuglement les ordres du savant, sans te soucier de l'atrocité de tes crimes.

chapter two : remember the past, made a new future

Tu ne te souviens plus. Tu l'as oublié, ta tendre et précieuse enfance. Tout ce que tu sais, c'est que tu étais amoureuse. Dans ce monde ravagé par la guerre civile. Pourtant, tu l'avais trouvé, cette étoile, cette lueur, cette chaleur qui te rendait toute chose. Tu rêvais, tu rêvais d'un beau mariage, de fonder une famille, malgré les cadavres qui s'amoncelaient chaque jour de plus en plus dans les tranchées. Malgré ce stupide pouvoir. Pourtant, au fond de toi, tu savais. Oui, tu savais que ta chère famille partirait avant toi. Néanmoins, tu voulais croire à un miracle, n'importe quoi. Ô doux rêves de jeunes femmes.

Mais, peu à peu, tes souvenirs revenaient. Tu n'en pouvais plus de voir tes camarades mourir sur le front. Tu commençais à te rappeler de ton premier amour, qui avait tout fait pour te protéger. Thrall... Où étais-tu désormais ? Qu'est que ce cinglé avait bien pu te faire ? Tu voulais le sauver, lui aussi était ici néanmoins, que pouvait faire une gamine seule ? De plus, tu n'étais pas la seule à recouvrer la mémoire, plusieurs de tes compagnons se réveillaient également. Plus le temps passait, et plus tu en voulais à ce monstre, qui t'avait fait commettre d'atroces crimes, qui t'avait dérobé ton cher et tendre. Llarg... Tu allais payer. La pauvre enfant que tu étais tenta d'assassiner le scientifique, afin de se venger. Cependant, elle ne fit qu'échouer. Par la suite, tu fis isolée plusieurs mois, pendant lesquels tu avais réfléchi à un moyen de partir.

Toutes ces vies que tu avais volées... Comment pouvais-tu te faire pardonner ? Tu n'étais pas la seule à éprouver de la rancœur envers le scientifique, d'autres cobayes désiraient se venger. Bien décidée à en découdre, tu créas un mouvement de survals, afin d'obtenir des explications de la part de votre tortionnaire. Malgré les pertes, vous arrivâtes finalement à rejoindre le bureau du savant, épuisés, autant mentalement que physiquement. La fatigue, et l'irritation n'arrangèrent rien. Le scientifique n'était pas enclin à coopérer. Sous le coup de la colère, particulièrement par sang-froid, l'un des membres de la mutinerie tua le scientifique, avant de lui jeter un regard emplis de mépris :

« Les crimes que tu nous as fait commettre sont les tiens, rejoins ceux qui sont morts par ta faute. ».

C'est tout ce qu'il osa prononcer. Après cet événement majeur, des renforts furent envoyés. Beaucoup de survals perdirent la vie. Un petit nombre réussit toutefois à fuir. Malheureusement, tu ne pus pas profiter de ta liberté bien longtemps.

chapter three : don't fall in the darkness

Ouroboros, l'organisation ayant récupéré les recherches du scientifique te retrouva bien vite, et te proposa un marché bien alléchant. En échange de ta force, ces derniers s'engageaient à sauver Thrall, qui avait mystérieusement disparu. Les sentiments que tu lui portais te forcèrent à accepter, contre ton gré. Tu n'étais pas fière de ce que tu faisais, chasser de pauvres innocents, qui souhaitaient juste une nouvelle vie, sans embûches... Cependant, tu n'avais pas le choix, tu devais le faire, pour Thrall. Tu tuais parfois d'anciens compagnons. Tu n'oublieras jamais leur visage. Tu étais un peu leur sauveur, avec ce mystérieux jeune homme, qui avait abattu le savant. Et, tu les trahissais. Comme tu t'en voulais, Ô Cassiopée, cruelle Cassiopée. Mais, qui pouvais-tu blâmer ? Tu étais la seule responsable de cette tragédie. À quoi bon accuser le salaud qui t'avait conféré ce pouvoir meurtrier ? C'est toi, qui t'en servais pour répandre le mal autour de toi. Ton moral diminuait de jour en jour. C'est à ce moment-là que tu retrouvas la trace de ton amour disparu, il tenait désormais un petit café, en plein centre-ville. Folle de joie, tu t'y rendis immédiatement. Qu'est que tu avais hâte de le revoir, de le câliner, de l'embrasser... Mais, la réalité fut tout autre. Thrall était un newals, il n'avait plus de sentiments, plus d'humanité, plus rien... Ce salaud de scientifique t'avait finalement tout pris. Tu quittas immédiatement la boutique, en pleurs. Il te fallut plusieurs jours pour te remettre de ce drame. Néanmoins, il n'avait pas été vain. Tu allais quitter Ouroboros, ils ne pouvaient plus rien pour toi.

Néanmoins, ces derniers n'étaient pas enclins à te laisser partir si facilement. Ils menacèrent de tuer Thrall, si tu refusais de coopérer. Au contraire, leur patron te promit de rendre l'humanité de ton grand amour, si tu continuais de travailler pour eux. Tu fus donc contrainte de rester à leur botte, même si cela te dégoûtait, et faisait baisser l'estime que tu avais de toi-même. Au fond, tu savais que ce jour n'arriverait jamais.

chapter four : hope ?

Lors de l'une de tes missions, qui consistait à tuer la directrice d'un orphelinat, dirigé par Ouroboros, tu fis la rencontre de Hiruyio. Un jeune survals qui souffrait de sa transformation génétique. Tu voulais l'aider. C'est pour cela que tu l'adoptas. Pour le sauver, pour pas qu'il devienne comme toi. Tes soirées devinrent beaucoup joyeuses, même si tu avais un peu de mal avec lui. Ton côté maternel se développa. Ta vie retrouva un peu de couleur, un peu de douceur.

Mais voilà. Ouroboros continue de faire des expériences sur toi. Tu as l'impression qu'elles ont pour but d'effacer celle que tu es, de transformer la gentille Cassiopée en monstre. Et tu ne veux pas, tu as peur de changer. Cela t'arrive parfois, tu n'arrives pas à le contrôler. Et, tu es terrorisée à l'idée de disparaître, d'abandonner Thrall et Hiruyio.

Alors que tu étais au plus bas, tu fis la rencontre d'une jeune femme intrigante, Alix. Vous partagiez les mêmes goûts en matière de livres, et tu savais qu'elle était aussi puissante que toi. C'est pour cela que tu l'imploras de t'aider à te libérer du joug d'Ouroboros. Elle refusa au départ. Mais, à force de persévérance, cette dernière accepta finalement. En échange, tu l'aides à contrôler ses émotions, et à les atténuer lorsqu'elles deviennent trop violentes. Alors que toi, tu n'arrives ni à les contrôler, ni à les comprendre, ironie du sort.

YO ; moi c'est HIME ou HIYORIN ou tout simplement CLARA ; j'ai 18 PRINTEMPS & la moitié dans ma tête & puis c'est tout. Je trouve aussi le forum MIGNON, & attention, j'ai même un mot pour la fin : PATATE! Et merci encore à Noémie pour ce superbe code que j'adore ♥ Oh, & j'suis sage, j'ai lu le règlement... LEL, t'as cru ? Je suis la fonda ♥

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-hani-rpg.forumactif.org
Messages : 134
Hanis : 2084
Date d'inscription : 20/02/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes • • Cassiopée Mar 24 Fév - 19:59

Alors :

C'est tous qu'il osa prononcer. > Manque un mot !
Thrall était un newall > Tu crées des races, tu sais même pas les écrire, ggwp la fondatrice !
même si cela te dégoutait > Il est ou l'accent !

Oui, j'ai cherché la petite bête :3 ! Et il manque le code, j'vous jure les fondateurs ...
avatar
Surval
Surval
Voir le profil de l'utilisateur http://a-hani-rpg.forumactif.org/
Messages : 79
Hanis : 333
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 21
Localisation : Dans une ruelle
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes • • Cassiopée Mar 24 Fév - 20:44

VOILA u_u
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-hani-rpg.forumactif.org
Messages : 134
Hanis : 2084
Date d'inscription : 20/02/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes • • Cassiopée Mar 24 Fév - 20:45

Bon, je pense que tout est bon alors !



Pense à aller te recenser !
avatar
Surval
Surval
Voir le profil de l'utilisateur http://a-hani-rpg.forumactif.org/
Messages : 79
Hanis : 333
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 21
Localisation : Dans une ruelle
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes • • Cassiopée Mar 24 Mar - 22:05

fiche sortie pour refonte
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-hani-rpg.forumactif.org
Messages : 134
Hanis : 2084
Date d'inscription : 20/02/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes • • Cassiopée Jeu 26 Mar - 23:47

Refonte terminée ! ♥ Alix go ! Attaque correction ! Bon courage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-hani-rpg.forumactif.org
Messages : 134
Hanis : 2084
Date d'inscription : 20/02/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes • • Cassiopée Dim 29 Mar - 1:11

*attaque correction* C'est partie pour la petite liste o/

Petite présentation au début:
 


Pouvoir:
 


Physique:
 


Caractère:
 



Histoire:
 

Tu parles de moi dans ton histoire alors tout est parfait /PAF/ Bon bah, plus qu'à corriger les fautes et c'est bon :p J'adore ta façon d'écrire en tout cas o.o
Le nouveau thème est trop classe *^*

_________________
avatar
Newal
Newal
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 40
Hanis : 704
Date d'inscription : 04/03/2015
Age : 21
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes • • Cassiopée Dim 29 Mar - 13:28

Correction effectuée, je verrouille et je déplace ♥
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-hani-rpg.forumactif.org
Messages : 134
Hanis : 2084
Date d'inscription : 20/02/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes • • Cassiopée

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes • • Cassiopée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour toujours, c'est un temps très, très long, et le temps a une façon bien à lui de changer les choses...
» Je suis en retard mais je prends le temps de dire au revoir !
» Le serpent change de peau, mais garde sa nature.
» ◮ ECHO-ALICE ♋ Les choses qu’on possède finissent par nous posséder.
» Refuge (à temps plus que partiel.) de Bastien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~ Poubelle ~ :: ~ Archives ~ :: Fiches-