Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 

Et rêver à l'avenir permet de continuer, sauf qu'on ne passe jamais à la réalisation. On se sert de l'avenir pour échapper au présent • • Thrall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Et rêver à l'avenir permet de continuer, sauf qu'on ne passe jamais à la réalisation. On se sert de l'avenir pour échapper au présent • • Thrall Mer 8 Avr - 21:28



UNLUCKY

On passe sa vie coincé dans le labyrinthe à essayer d'en sortir, en se régalant à l'avance de cette perspective.



L’automne, une saison que tu aimais bien, malgré la faible température. Tu aimais voir les feuilles rougeâtres s'envoler, et danser au gré du vent. Tu aimais l'odeur de la pluie, de la verdure, de la sève des arbres. Oui, tu étais dans ton élément. Comme à ton habitude, tu n'étais pas habillé bien chaudement pour la saison, un pull et chemise, ainsi qu'une jupe, avec un simple collant couleur chair. Tu n'avais pas froid, tu n'étais pas frileuse. Tu fixais l'horizon, silencieusement. Ta longue chevelure couleur blé, flottait en gré de vent, dansant au rythme du vent. Tu étais si détendue, que tu en avais oublié tes précédents soucis. Ouroboros et ses contrats, Llarg et ses expériences... Mais, Thrall était toujours dans tes pensées. Il ne quittait plus, il s'accaparait chacune de tes pensées, comme pour te rappeler cette tragédie, cet omission qui te blessait tant. Tu n'en voulais pas à Thrall, ce n'était pas sa faute, il n'y pouvait rien. C'était uniquement la faute de ce monstre de Llarg.

Alors que tu étais paisiblement installée dans un banc, à songer et rêvasser, une dague t'effleura l'épaule. Elle évita de justesse ta poitrine. Tu te relevas d'un coup, afin de fuir le combat. Tu avais passé une mauvaise nuit, tu n'étais pas assez réceptive pour te battre, ni bien en forme pour user de ton pouvoir. Néanmoins, malgré toutes tes précautions pour fuir le combat, et esquiver les attaques de ton assaillant, une dague vint entailler ton avant-bras, tandis qu'une autre coupa - elle y fis une entaille plutôt longue - ta cuisse. Sous la douleur, tu trébuchas, sans arriver à te relever. Tu étais prise au piège.

Enfin, c'était bien trop tôt pour dire ça. Tu ne savais ni qui t'attaquait, ni ce qu'il te voulait ou s'il connaissait ton pouvoir. C'était un atout, pour toi. Tu le laissas tout de même s'approcher, afin de savoir ce qu'il avait à te reprocher. Famille de l'une de tes cibles ? Tueur à gage ? Tu voulais le savoir avant de fuir lâchement. Ton assaillant ne tarda pas à se montrer, sûrement satisfait de t'avoir mise dans une position délicate, de laquelle tu ne pouvais - techniquement - pas te tirer. Il t'avait sous-estimé. Il ne dit rien mais, lorsque tu aperçus son uniforme. Tu sus immédiatement à qui tu avais à faire. Hani, ils t'avaient retrouvés. Cet homme ne devait sûrement pas être seul, tu étais bien dans la merde. Rapidement, tu te cachas dans l'ombre d'un passant, avant de passer d'imbroglio en imbroglio. En quinze minutes, tu eus largement le temps de fuir suffisamment loin, enfin de ton point de vue.

Tu n'avais pas fais attention à la direction que tu avais emprunté. Tu fus surprise, lorsque tu te retrouvas sur le bon vieux champ de bataille, terre mère de tes maux et de tes soucis. C'est cette guerre qui t'avait arraché ce que tu avais de plus cher au monde : tes parents, tes frères, tes camarades, et Thrall... Parce que, c'est en partie à cause de ce conflit, que tu étais devenu un cobaye et que ton cher et tendre avait perdu son humanité.

D'ailleurs, le combat régnait toujours ici. De nouveaux cobayes étaient envoyés ici chaque jour. Toi, tu y avais échappé, uniquement parce que tu servais de chasseur de têtes à Ouroboros. Tu préférais largement faire ce métier que tu détestais tant, plutôt que de raser des villes remplies d'innocents. Tu marchas longuement, à la recherche d'une once de civilisation. Tes blessures te faisaient souffrir, mais peu importe. Le plus important pour le moment, c'était de te mettre à l'abri, et protéger des civils de toute attaque. Tu ne voulais pas qu'une famille se brise, tu savais ce que cela faisait.

Une détonation te fit rouler dans une tranchée. Tes beaux vêtements étaient couvert de poussières et de sang. Tu étais dans un sale état. Tu soupiras longuement. Journée de merde. Maudits soyez-vous, Hani.

Tu arrivas finalement dans un petit village, assez reculé. On sentait bien que c'était la guerre, ici. Pas un chat dans les rues, un silence macabre... Tu détestais cette ambiance. Tu marchas longuement, sans réel but. Enfin, tu cherchais juste un endroit plutôt reculé pour te reposer un peu et soigner tes blessures. Mais tout ne se passa pas comme prévu.Y'avait toujours quelque chose pour t'empêcher de faire ce que tu voulais.

Thrall était là, il tenait tête à deux soldats, qui voulaient tuer un pauvre petit garçon. Quels montres, tu t'avanças immédiatement, sans prêter attention à ton amoureux, pour une fois. Tu fronças les sourcils, avant de mettre une droite au cobaye se trouvant sur ta gauche :

- C'est qu'un gosse putain ! Il n'est pas une menace ! Foutez lui la paix !

L'autre soldat se jeta immédiatement sur toi, avant de passer ses mains autour de ton cou. Tu plantas tes ongles dans ses poignets, avant de le repousser à l'aide d'une ombre que tu avais matérialisée. Tu toussas longuement, avant de te relever.

- Bande de cons...

Tu reculas, tu commençais à avoir quelques vertiges, sûrement dus à une légère anémie. Tu tombas contre Thrall :

- Désolée, je t'attire encore des ennuis...

Tu relevas la tête, afin de plonger tes iris dans les siens :

-On a du écourter notre discussion la dernière fois... Après tout ça, je te parerais de ton passé, si tu veux...

Aller-tu lui parler de toi ? Tu ne savais pas, tu ne savais pas encore. Tout dépendrais de lui, s'il te posait des questions sur l'identité de sa petite amie, peut-être lui dirais-tu. Si tu en avais le courage. Heureusement qu'il ne connaissait plus rien aux sentiments, sinon il aurait deviner depuis longtemps que c'était toi. Tu avais l'air si nostalgique lorsque tu parlais de votre relation.

- Je dois d'abord me débarrasser d'eux, toi ne fais rien... Ton pouvoir te fais souffrir, et je ne veux pas que tu souffres à cause mes erreurs, reste en dehors de ça, Thrall. S'il te plaît.

Comment allait-il réagir ? Tu n'étais pas en état de te battre. C'était flagrant, il allait sûrement s'en douter. A vrai dire, tu redoutais un peu sa réaction. Thrall était sûrement capable de se mettre en colère, il exprimait ses sentiments, parfois. Mais, sans s'en rendre compte. Comme tous les newals. Tu fixas le gamin, qui pleurait au sol, avec un air compatissant. Avec le peu de forces qu'il te restait, tu le pris dans tes bras, avant de le bercer :

- Chht... On va arranger ça, toi va te cacher...

Tu avais vraiment un air maternel, qui t'allait bien, en plus de cela. Tu attendis que l'enfant soit partit, avant de matérialiser une faux à l'aide de ton ombre :

- Je suis peut-être dans un sale état, mais cela m'empêchera pas de buter deux ordures de votre espèces. Aller, approchez, si vous l'oser. Vous avez peur d'une femme blessée ?

Un sourire provocateur qui accompagne à la perfection cette réplique. Tu n'avais plus qu'à attendre que le combat commence. Tu n'allais pas perdre, oh non. Tu avais encore trop de choses à accomplir pour cela. Une vie à bâtir avec ton bien-aimé, par exemple.

Codage fait par Corpse²
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-hani-rpg.forumactif.org
Messages : 134
Hanis : 2084
Date d'inscription : 20/02/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Et rêver à l'avenir permet de continuer, sauf qu'on ne passe jamais à la réalisation. On se sert de l'avenir pour échapper au présent • • Thrall
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» L'avenir démocratique d'Haiti est menacé...
» L'avenir dira le reste.
» L'avenir de la VPC GW
» Une discussion pour l'avenir [pv Horus Vahalor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~ Poubelle ~ :: Récup' :: Rps-