Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 

【 RP Aaron Ash. 】

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: 【 RP Aaron Ash. 】 Mar 7 Avr - 11:01

Si j'avais eu des parents ou s'ils étaient encore présents, ils m'auraient sans doute reprocher de vivre la nuit. Quoi de plus apaisant que d'être livré à soi même tardivement? Le problème, c'est le réveil.
J'étais constamment obligé de me lever tôt pour aller fouiner par-ci, par-là. En pleine journée c'est le mieux. Vous êtes invisibles. Évidemment, la soirée m'était destinée à prendre du bon temps, seul.

Ça faisait à peine un an que je vivais ici en plein centre ville de la Californie. J'étais passé de quartiers en quartiers, ayant toujours le même but : me rapprocher de ceux qui m'intéressais. Ce matin là, je m'étais réveillé de mauvaise humeur. Mon connard de voisin était en train de faire des travaux. Ouais, des travaux à huit heures du mat, quoi de plus énervant que de vous réveiller avec un tel bruit. Je me redressai de mon lit, les cheveux en bataille, à peine vêtu d'un boxer noir et je sortis de mon appartement. Me voilà devant sa porte. J'y toque. Il l'ouvre, l'air interrogateur.

« Tu pourrais arrêter tes putains de travaux? J'étais en train de dormir, bordel. Je te préviens si tu n'éteint pas ta machine, je vais te l'éclater sur la gueule, connard ! »

Il resta bouche bée. Ma tactique avait parfaitement bien fonctionné. Je n'étais pas matinal et ça se voyait. Si j'avais eu un autre pouvoir, il serait sans doute mort à l'heure qu'il est. Je retournais dans mon petit appartement, prenant une douche, m'habillant par la suite. J'étais vêtu d'un simple haut noir et d'un pantalon beige. Style banal qui ne se fait pas remarquer. Après m'être préparé, je pris soigneusement mon petit café bien noir, accompagné d'une madeleine. Dix heures, déjà. L'heure d'aller faire une balade en ville, histoire d'en savoir un peu plus sur ma proie du mois. J'avais une heure de liberté avant de pouvoir rappliquer de nouveau dans mon appartement. Je savais qu'aujourd'hui, j'allais recevoir pas mal de matériaux d'intérieurs.

Une heure après, je rentrais chez moi, déçu de mes trouvailles. Rien d'intéressant mais ça pouvait toujours servir. J'attendais patiemment  à l'extérieur de chez moi, espérant que le camion arrive bientôt. Il faisait jour dehors, étonnant, le soleil était enfin revenu après quelques jours d'absence. Il y' avait un énorme jardin avec des balançoires, des bacs à sables et autres conneries pour les enfants. A cette heure-ci, un mercredi en plus, toutes les mamans se retrouvaient avec leur mômes. Un banc était en libre, j'en profita pour m'y asseoir, observant les personnes qui m'entouraient. Un homme en smoking venait de sortir du même immeuble que moi, il vérifiait constamment sa montre, l'air pressé et énervé. Enfin, je pense. Niveau sentiments, j'étais loin de savoir décrire quelle émotion ça pouvait être. C'est pourquoi, j'observais à l'affût. Tout m'étais utile. J'en apprenais plus chaque jours. Les enfants jouaient et riaient pendant que leur mères étaient là à se plaindre de leur maris, du ménage, de la bouffe, du travail... Ça m'exaspérais. C'était donc ça leur préoccupation? Ou bien, était-ce moi qui était bizarre et qui ne comprenait rien?

Après quelques minutes de retard, le chauffeur arriva enfin. Il s'excusa, me fit signer un papier et repartit aussitôt. C'est en regardant tout le matériel qui m'entouraient, que je ressentis déjà l'épuisement physique. Il devait y 'en avoir une vingtaines; des meubles, une nouvelle table avec quatre chaises, un fauteuil en cuir... Oui, je suis un perfectionniste, adepte à la décoration d'intérieur. C'est bel et bien chez moi que je reçois des visites féminines, il me doit de les épater. Bref, beaucoup de choses que j'allais devoir porter, seul. Malheureusement pour moi, il n'y avait pas d'ascenseur et j'habitais au troisième étage. Je n'étais pas du style à me plaindre, tant pis, j'allais le faire. Je pris en premier les deux chaises, les posant à l'intérieur de mon appartement, puis je repartis aussitôt, faisant plusieurs aller – retour.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 【 RP Aaron Ash. 】 Jeu 9 Avr - 20:04

L'humain est fascinant. Il a la mystérieuse capacité d'entrevoir son passé, son présent, et même son futur au cœur de ses rêves. Cet être si égoïste, futile, possède un tel don et pourquoi ? Ça aussi, c'est un mystère.

Depuis que j'avais lu ça dans un ouvrage explorant les capacités des hommes, je ne cessais d'y penser. Peut être que c'était une occasion de savoir qui j'étais, qui je suis, et peut être même qui je serais. Ah, et puis, j'adore dormir. Autant allier le confort au nécessaire, non ?

Ce matin-là, il était dans les environs de 7h quand une voix stridente vint agresser mes tympans de canidé. Sans même ouvrir les yeux, je saisis l'oreiller qui était son mon crâne pour le balancer sur la source du bruit.

« - Mais lève-toi ! C'est pas en reste dans ton lit comme une loque que tu trouveras du boulot, et le loyer se paye pas seul, grand méchant flemmard ! »

Cette réplique me fit sourire, quel petit monstre. Tout en frottant mon visage endoloris, je m'assis dans les draps encore chaud. Après avoir ouvert les yeux, je scrutai les environs d'un air las. Où était-il encore fourré ce merdeux ? Sans perdre une seconde, j'enfile un des t-shirts qui jonchait le sol, et prit la direction de la cuisine, sans rire, j'ai une faim de loup le matin.

Comme chaque matin, après avoir ouvert la porte, une odeur de café chaud et de pain grillé vint chatouiller mon odorat, quel délice. Je pourrais presque en baver, sérieusement. Sa fait maintenant quelques mois à peine que nous sommes arrivés ici, en ville et pourtant Ayden a déjà prit tous les gestes quotidiens qu'un humain est censé faire. Mais lui, c'est un humain après tout. Une fois de plus, je me posais cette question, est-ce que je suis humain ? Suis-je une bête ? Ou alors, juste une expérience ratée ? À ces pensées, je laisse échappé un soupir bruyant.

« Soit pas si déprimé, je rigolais hein ! »

Sans même me retourner, je souris doucement, portant la tasse à mes lèvres. Après une bonne gorgée, et m'être raclé la gorge, je fais pivoter mon cou pour apercevoir le gamin du coin de l'oeil.

« Approche. »

Le gamin s'exécute ne sachant pas trop à quoi s'attendre, il hésite puis s'approche finalement ayant perdu son air moqueur. Je pose délicatement ma main sur ses cheveux, souriant à pleine dent.

« Dépêche toi de te préparer, tu vas être en retard pour les cours, et comme tu l'as dis, je dois aller voir le patron de ce café qui est en ville pour voir s'il a besoin de quelqu'un, alors file. »


Et le voilà parti à toute vitesse, j'entends ses bruits de pas dans l'escalier qui mène à la salle d'eau, puis l'eau et enfin un peu de silence. J'avale rapidement la fin de mon café, deux tartines de pain puis je me précipite à l'étage, il a fini. Je le pousse hors de salle de bains avant de prendre une bonne douche relaxante au plus haut point. Les minutes passent lentement, je regarde l'eau ruisselait sur ses muscles que je hais, puis retour à la réalité, Ayden commence de nouveau a faire le malin.

« Trouve-toi une copine, j'aurai plus a faire la vaisselle et tous ça ! »

Je ne prends pas la peine de lui répondre, m'habillant rapidement d'un jean blanc délavé, d'un t-shirt noir à manche courte et de ma veste en cuir. Après avoir rangé rapidement la chambre, je descends, cherchant le gamin du regard. J'allais de nouveau me mettre a hurler, mais soudainement, je vois une petite tête brune passait devant la fenêtre de la cuisine. Je sors du petit pavillon, ferme a clef et enfonce les clés dans ma poche avant de mettre une petite claque derrière la tête de l'énergumène qui me sert de petit frère. Il me regarde d'un mauvais œil et part devant. Ce gamin a un sacré caractère quand même. Sans vraiment faire attention, je le laisse devant, fixant son sac qui se balance sur son épaule. Est ce que lui aussi, il a un don, enfin, est-ce que lui aussi, il connaît ce mec avec la blouse blanche ? Et me voilà pris dans un flot de pensée, essayant de reconstituer certains fragments de mon passé.

« Tu viens me chercher ce soir ?
- Ouais, t'en fais pas.
- Essaye d'être à l'heure pour changer ! »

Puis le gamin disparaît dans la foule de gosses qui était devant les grilles du bâtiment scolaire. Certaines des gamines présentent ici me regardent de façon étrange, quoi ? J'ai quelque chose sur le visage ? Merde. Sans perdre une minute de plus, je leur tourne le dos, et pars dans la direction opposée. Rougir devant des gamines, c'est n'importe quoi, bordel. Je suis à présent dans un des quartiers non loin de celui où je réside avec Ayden. Les rues sont bordées d'arbres, atmosphère sympa. En levant la tête, je m'aperçois qu'il y a des apparts non loin, je pensais pas trouver ça ici, qu'importe. Continuant ma marche vers le centre-ville, j'aperçois de nouveau l'un de ses blocs de béton, mais cette fois, quelque chose attire mon attention. Y'a un mec. Ouais, il semble dans l'embarras avec tous ces meubles, et ok, il a l'air en bonne condition physique, mais pas suffisamment pour gérer ça seul sans se casser le dos. Je m'approche discrètement, attendant qu'il remonte pour venir voir les meubles de plus près. Sacré matos, ce mec à les moyens. Je l'entends revenir, je m'écarte légèrement du mobilier pour qu'il ne croie pas que je suis un voleur ou quelque chose dans le genre. Je le regarde, je souris chaleureusement.

« Salut, excuse moi, mais tu veux un coup de main ? Je suis passé dans le coin et en voyant tous ces meubles, j'ai eu mal au dos pour toi. Alors, j'ai quelques heures à tuer, t'en pense quoi ? »

Franchement, je n'avais rien a faire, du moins, le café ne fermera pas d'ici 3 ou 4 h alors, j'ai le temps de filer un coup de main à ce type. Et pour une raison qui m'est inconnue, je ressens de la sympathie pour ce gars.

_________________
avatar
Newal
Newal
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 6
Hanis : 78
Date d'inscription : 08/03/2015
Age : 21
Localisation : Deep wood.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 【 RP Aaron Ash. 】 Mar 14 Avr - 15:47

L'heure n'avait pas avancé. En fait, si, mais ça me paraissait étrangement long. J'avais déjà fais trois aller – retour et j'étais déjà crevé. Ma condition physique ne me le permettait pas. J'avais beau être un minimum musclé, je fatiguais assez rapidement. En plus de ça, il commençait à faire chaud, très chaud. Il n' avait pas d'ascenseur et montrer trois étages avec du matériel encombrant était tout ce qu'il y' avait de plus chiant et je savais de quoi je parlais. Je commençais à suer, j'avais envie de retirer mon haut noir mais je ne voulais pas faire baver les jeunes mères qui passaient du bon temps avec leur enfants. Tant pis, je le ferai peut être plus tard quand elles seront parties ou quand la chaleur s'estompera. Enfin, espérons le.

En redescendant les escaliers pour venir chercher le reste, un homme d'une carrure assez importante se trouvait devant ma marchandises. Étonné, je me rapprochai de lui. Il était grand, sans doute dix centimètres de plus que moi. Il porté un jean délavé et un débardeur noir. Il avait l'air invincible. Bizarrement, je pris conscience qu'il m'attendait. Voulait-il m'aider? C'est à ce moment là qu'il se mit à parler. Il me proposait de l'aide. De l'aide? J'en avais besoin, certes, mais je ne voulais pas m'embarquer dans quelque chose de louche. En effet, il me faisait penser à quelque chose ou à quelqu'un. Il dégageait une aura familière, c'en était presque effrayant.

« Bonjour. Si tu veux perdre ton temps et te casser le dos aussi, pourquoi pas. Sache que j'habite au troisième étage et qu'il n'y a pas d’ascendeur, tu veux toujours m'aider? »

Ma phrase semblait ironique, presque hautaine. Mais en échange, je lui montrais mon plus beau sourire, une lignée de dents blanches aussi parfaites les unes que les autres. En regardant le reste de la marchandises, il y' en avait encore pour au moins une dizaine d'aller – retour. Mon début d'après-midi était déjà tracé. Douche et au lit. Je n'attendais que ça. Plus tôt on commencera, plus tôt ce sera fini. Je lui fis signe de prendre la grande table en bois, bien encombrante. Et moi, je pris deux tables de chevets, les tenant de chaque bras.

« Je commence à être assoiffé, dès qu'on arrive en haut, je nous sers deux bouteilles d'eau et on continue. Merci de ton coup de main en tout cas. C'est vraiment sympa de ta part. »

Je souriais encore une fois, l'air sympathique. Dès le dos tourné, mon visage se crispa, mon sourire n'était plus là. J'eus un mal de crâne soudain, c'était affreux. J'avais l'impression qu'on m'obligeait à me ressasser quelque chose que je ne connaissais pas. Bizarrement, j'avais une impression de déjà vu.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 【 RP Aaron Ash. 】

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
【 RP Aaron Ash. 】
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley
» Aaron de Nagan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~ Poubelle ~ :: Récup' :: Rps-