Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 

Rencontre imprevisible [PV Cassiopée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Rencontre imprevisible [PV Cassiopée] Lun 23 Mar - 20:01




Feat

Rencontre imprevisible



Encore une de mes soirées banales au milieu de l’automne, le courant d’air passant dans les rues me fit frissonner si bien que je resserrai mon écharpe autour de mon cou. J’avais horreur d’attraper froid, c’était d’abord très désagréable comme sensation et ensuite, cela pourrait m’empêcher de sortir de chez moi pour passer à la librairie. Et pour moi qui dit « pas de lecture » dit « ma perception me rendra dingue ! ». C’est bien mon ennui, si je ne m’occupe pas à une activité dans laquelle je peux me plonger pendant des heures, oubliant le monde et ne sentant plus le temps avancer, mon « don » va me faire des misères. J’entendrai à nouveau tant de bruits, de sons, de mélodies que je ne veux pas forcément entendre. C’était chiant, autant le dire, de plus quand j’étais encore qu’un gamin on me demandait au contraire de me focaliser sur le fait d’écouter les sons lointains. Mais s’en était fini, je suis libre, libre d’écouter ou bien de ne pas écouter, libre d’agir et surtout de lire, oui la lecture, quelque chose que je ne pourrai jamais abandonner, une passion profonde de laquelle il me sera certainement impossible de me lasser.
Redescendant un peu sur terre je constatai le chemin que j’avais emprunté. Une simple ruelle un peu étroite par laquelle peu de monde semblait passer. J’avais toujours mon nez dans le bouquin que je tenais dans mes mains ne laissant dépasser de l’ouvrage que mes yeux afin d’observer les alentours. Il n’y avait pas grand-chose avoir, les passants allaient et venaient inlassablement sans se soucier de ma présence, ce qui est normal en soit. Je continuais d’avancer indifférents tout comme eux, puis, quittant enfin ce passage me retrouvai au centre de la ville. Il faisait nuit, bien que les lumières des diverses boutiques et restaurants éclairaient totalement le lieu. Les gens se baladaient venant de partout et nulle part à la fois allant de magasin en boutique puis de boutique en café ne se focalisant sur rien d’autre que ce qui leur importe à eux. Si seulement j’étais moins observateur et que je n’avais pas mon ouïe beaucoup trop fine je serais sûrement comme eux, n’observant rien d’autre que ce que je connaissais déjà, vivant de cette même routine invariable sauf par exception les jours de fête et autres. Mais être comme je suis ne me dérange pas plus que ça, peut-être même que c’est un avantage on ne sait jamais.
Je m’étirais les épaules un instant puis remarquai un banc libre. Je m’approchais puis m’assied dessus replongeant à nouveau dans ma lecture m’isolant parmi tant de gens, comme dans une bulle où je n’entends plus rien. Mais bon cela n’est qu’une impression que j’essaye moi-même de me faire croire, malgré mon enfermement permanent dans ma lecture je n’arrive pas à complétement m’isoler pour ne rien entendre, mon pouvoir m’en empêche et les bruits forts ont tendance à me déconcentrer. Mais c’est la vie, c’est ce que je me dis à chaque fois, c’est la vie et je n’y changerai rien, je me suis déjà habitué depuis bien longtemps à vivre ainsi, au point qu’aujourd’hui cela ne m’inquiète plus. Je continuais de lire mon livre sans faire le moindre bruit.


© Codage By FreeSpirit
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre imprevisible [PV Cassiopée] Jeu 26 Mar - 11:09



THRAW
L'automne était une saison bien maussade. En effet, vu le froid de canard qu'il faisait aujourd'hui, tu étais sortie couverte - pour une fois. Tu soufflas dans tes mains, afin de les réchauffer, puis tu enfouis une partie de ta tête dans ton écharpe. Vivement que tu sois à destination, ce froid était insoutenable.De base, tu évitais de sortir lorsqu'il y'avait une température négatif mais bon, c'était un cas de force majeur là. Tu n'avais plus de livres à lire. Et qui dit point de lecture, dit pensées noires. C'est l'une des seules activités te permettant de songer à autre chose que tes problèmes.

Bon, au passage, les vitrines des magasins te déconcentrèrent un petit peu. En effet, des vêtements avait attiré ton attention, il te les fallait ! Tu savais que ta petite taille serait encore un obstacle, mais peu importe. Tu pourrais les retoucher non ? Une fois ton achat terminé, tu te remis en route vers la librairie, où tu passas d'ailleurs un temps fou à trouver un livre daignant t’intriguer.

Tu avais peut-être perdu du temps à trouver quelque chose susceptible de te plaire, mais au moins, tu avais de quoi t'occuper quelque temps. Ce serait probablement rapide, vu la vitesse à laquelle tu dévorais un livre. D'ailleurs, ce dernier te plaisait tellement, que tu commenças à le lire dès ta sortie de la librairie. Tu étais tellement plongée dedans que tu ne savais même pas où tu allais, et tu ne remarquais point que tu bousculais les passants. T'étais comme absorbée dans ton ouvrage. C'est comme si, toi aussi, tu étais l'un des protagonistes de l'histoire, comme si tu vivais à l'intérieur.

Tes pas te guidèrent vers la petite place, un endroit idéal pour lire. Néanmoins, le banc était déjà prit. Tu fis la moue. Tu aimais bien être seule dans ce genre de moment. Tant pis, le jeune homme n'avait pas l'air méchant, ni bruyant. Tu pris place près de lui, avant de bailler :

- .. J'te dérange pas ?

Tu lui souris, avant de te pencher un peur sur lui, afin de voir quel était le titre de son ouvrage... Le même que le tiens. Ton sourire s'étira un peu plus :

- Wah ! Toi aussi tu as craqué sur la couverture ?! J'adore les policiers, l'histoire de celui-la m'intriguait beaucoup. J'espère que le protagoniste va pas mourir, cet auteur adore les fins tragiques.

Tu remarquas qu'il n'avait pas l'air très à l'aise. C'était ta faute ? Non, il était déjà comme ça avant que tu viennes le troubler. Tu pris un air rassurant :

- Quelque chose te trouble tu as l'air ... Ben troublé.

La première chose qui te vint à l'esprit c'est "C'est un gars comme moi, Ouroboros est à ses trousses". Tu te trompais peut-être, mais fallait mieux être sûre non ?

- Tu as des soucis avec Ouroboros ?

Tu ne t'étendis pas sur le sujet, on sait jamais. Peut-être était-il l'un des leurs lui aussi, ou alors qu'un simple civil.
Codage fait par Corpse²
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-hani-rpg.forumactif.org
Messages : 134
Hanis : 2084
Date d'inscription : 20/02/2015
Age : 21
Localisation : Derrière toi peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Rencontre imprevisible [PV Cassiopée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce matin, un lapin a tué un chasseur (Cassiopée) terminé
» Cassiopée
» Présentation De Cassiopée
» Cassiopée
» Cassiopée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~ Poubelle ~ :: Récup' :: Rps-